Metroid Dread : comment on instaure la peur dans un jeu ?

Krobignole2902

Pilier
Membre du personnel
Responsable
Inscrit
21/6/20
Messages
113
Points
290
Age
19
Localité
France
Site web
twitter.com
J'ai joué à un seul Metroid, Metroid Fusion. C'était vraiment un très très bon jeu pour la Game Boy, l'histoire était cool, les capacités super bien pensées, et la présence d'un ennemi surpuissant rendait le tout très jouissif et très intriguant.

Et après ça, j'ai plus retouché à des Metroid, jusqu'à :




Alors que tout le monde attendait Metroid Prime 4 (je crois comme je l'ai dit j'ai jamais joué à d'autres Metroid), j'ai décidé de prendre Metroid Dread, avec comme seul connaissance sur le jeu... l'arrière de la jaquette du jeu (oui oui)


On joue donc Samus Aran, qui se rend sur la planète ZDR après qu'une menace qu'on croyait éteinte réapparait sur cette planète. Avant l'intervention de Samus, la Fédération envoie des robots, les EMMI pour explorer la planète et enquêter sur cette affaire, mais ces derniers disparaissent sur ZDR et sont injoignables.

C'est alors que Samus décide alors d'enquêter d'elle même, en se rendant sur ZDR.



Le jeu se révèle être un "jeu de platforme 2D", ou un MetroidVania si on préfère, et
le but est d'explorer la planète en recherche d'indice.

Tout au long du jeu,
on récupère de nombreux items et de nombreuses améliorations qui permettent d'aller plus loin dans l'exploration des différents biomes présents dans le jeu. Chaque biome présente de nouveaux ennemis, de nouveaux environnements, et des nouvelles zones à explorer pour récupérer toutes les améliorations.

Rapidement, on se rend compte que la réapparition de cette fameuse menace est orchestré par une mystérieuse personne, mettant alors Samus Aran dans un grand danger.

Au long de son aventure, outre les ennemis classiques et les boss disséminés un peu partout sur la carte,
Samus devra traverser des zones E.M.M.I, où ces derniers, rodent désormais dans le seul et unique but d'éliminer Samus.



Cette parti du jeu est très intéressante car les zones EMMI sont très grandes, doivent forcément être emprunté pour pouvoir progresser dans le jeu et l'EMMI peut être partout dans la salle.

Au moindre bruit, il se rue sur votre position, et au moment ou il vous voit, une course poursuite commence entre vous et lui. C'est donc un véritable parcours d'obstacle qui commence pour échapper au robot.

L'ambiance pesante présente tout au long du jeu est également apporté par
les graphismes très sombres et les environnements "froids" et menaçant, mais également par la musique, qui même si elle n'est pas incroyable, accompagne très bien le joueur tout le long de l'aventure.

Le jeu est relativement court, mais le challenge est également d'essayer de finir le jeu le plus rapidement possible.

Conclusion : c'est un jeu cool jouer y si vous avez une switch
 
Haut